Ma vie, mes finances

Jouir de la vie grâce à son budget

Gérer ses finances signifie de faire des choix. (Corbis)Gadgets électroniques, meubles flamboyants neufs, grosse cylindrée… Pas une semaine ne passe sans que les médias ne parlent de l’endettement des Québécois. Pas étonnant! Bien des consommateurs veulent tout tout de suite et se laissent guider par leurs émotions.

Désireux de s’attaquer à ce problème, Marco Carreau, planificateur financier chez Solutions Financières Marco R. Carreau, a développé une approche pour aider les Québécois à maîtriser leur budget. Il a en fait réussi à construire le «budget idéal» auquel tout le monde devrait aspirer. Depuis, il a aidé des centaines de Québécois à redresser leurs finances...

Voici sa méthode qui établit le pourcentage maximal de dépenses
(en fonction du revenu net - après impôt):

Nourriture (épicerie, restaurant)
14%
Logement (loyer, hypothèque, chauffage, assurance, téléphone, etc)
29%
Besoins personnels (garderie, coiffeur, médicaments, assurances, vêtements, compte épargne, etc.)
12%
Transport (prêt auto, permis de conduire, essence, réparation, stationnement, etc.)
15%
Ameublement
3%
Loisir / perfectionnement (voyage, cigarette, CD, livres, sorties, cours, etc)
12%
Cadeaux / divers
1%
Dettes personnelles (carte de crédit, marge de crédit, prêt étudiant, etc.)
0%
Dépenses déductibles d'impôt (régime enregistré d'épargne, dons, pension alimentaire, etc.)
14%
Total
100%

Dans cette approche, la nourriture, le logement et les besoins personnels sont des postes plus essentiels. C’est pourquoi Marco Carreau permet d’y ajouter au besoin 5 % du revenu net, à condition de couper ailleurs. Ainsi, si vous avez plusieurs adolescents à la maison, vous pourrez allouer 19 % de votre revenu net à la nourriture. De même, si vous venez d’acheter une maison et devez faire des rénovations, consacrerez-y au maximum 34 %.

Voyez aussi comment ce budget vous impose de ne pas avoir de dettes personnelles. «Le but est de construire une épargne pour que votre carte de crédit soit vide à tous les mois, dit M. Carreau. Ne faites par l’erreur de traîner indéfiniment un solde impayé sur votre carte.»

En revanche, le budget vous permet de mettre jusqu’à 14% du revenu disponible dans les régimes enregistrés d’épargne, tels le REER, le REEE et le CELI. «En fait, vous devriez épargner systématiquement 10 % de votre revenu net, dit M. Carreau. Ce qui revient à vivre avec seulement 90 % de votre revenu.»

Comment utiliser ce budget?

Si vous avez déjà un budget, comparez-le aux différents pourcentages donnés plus haut. Si vous dépensez plus qu’il est suggéré dans certaines catégories, cernez ce qui cloche et corrigez le tir.

Vous n’avez pas de budget? Utilisez le barème pour vous en construire un. Comment? Si votre revenu net mensuel est de 3 000 $, cela implique de dépenser 870 $ (0,29 X 3 000) par mois pour vous loger, 420 $ pour vous nourrir (environ 100 $ par semaine), 450 $ pour vous déplacer, etc. Faites le calcul, puis essayez de respecter ces montants en modifiant vos habitudes de consommation.

Les Québécois dépensent généralement beaucoup trop pour le transport, selon Marco Carreau.  «Les acheteurs se laissent guider par leurs sentiments, par le rêve», dit-il. Pour éviter qu’ils travaillent comme des forcenés pour payer la voiture, le planificateur financier a décidé que le 15 % alloué à ce poste serait immuable. Ainsi, si vous le dépassez, les deux BMW rutilantes, qui dorment dans le garage, devront être remplacées par des véhicules plus modestes. «Mais mettez l’emphase sur la qualité», recommande le planificateur financier.

Un autre poste qui engendre beaucoup d’excès est les loisirs. Les fumeurs et les voyageurs ont en outre beaucoup de difficulté à respecter le seuil de 12 %. «Au lieu d’aller en camping, les gens prennent désormais l’avion pour l’étranger, explique M. Carreau. Le problème, c’est que même si le voyage n’entre pas dans le budget, il entre souvent sur la carte de crédit. Alors, ils s’endettent avec ça.»

Autre ennui important, certains individus très, très, très généreux déstabilisent leur budget avec des cadeaux et des dons. «C’est plus fréquent chez les communautés culturelles où le don et les cadeaux sont valorisés, dit M. Carreau. Alors, je fais de l’éducation. Par exemple, j’explique qu’un don nécessitant d’emprunter est dénué de sens.» Donnez seulement ce que vous avez! Quant aux cadeaux, pensez à les confectionner. Ou encore, donnez simplement votre temps pour garder les enfants ou pour autre chose…

Comme vous voyez, redresser vos finances nécessitera de faire des choix et de modifier vos habitudes. Mais prendre les choses en mains, vous permettra enfin de jouir de la vie, maintenant et plus tard…

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.