Blogue Finance de Yahoo Québec

Les stratégies des usurpateurs d'identité

Protégez votre identité. (Corbis)Il aura fallu plus de six mois avant que Jessica Ashford ne se rende compte qu'un escroc se faisait passer pour elle.

«Un après-midi, j'ai appelé l'IRS [l'agence fiscale américaine] pour savoir où en était mon remboursement d'impôt. On m'a répondu qu'il avait été envoyé par la poste à une personne résidant en Californie, explique-t-elle. Étant donné que j'habite à New York, cette nouvelle m'a mis la puce à l'oreille.»

Le cas de cette Américaine ne fait pas exception.

L'année 2012 a battu des records pour les fraudes de remboursement d'impôt. D'après une étude, l'IRS a signalé plus de 640 000 cas cette année, soit un bond de 62 % par rapport à 2011.

«Les usurpateurs ont simplement besoin de votre numéro de sécurité sociale (assurance sociale). Ils peuvent se le procurer en récupérant des dossiers imprimés, en fouillant dans vos ordures ou en piratant une base de données, explique Robert Siciliano, expert en usurpation d'identité chez McAfee. Ensuite, ils produisent votre déclaration d'impôt le plus rapidement possible, en général début février.»

Le cas de Jessica Ashford illustre bien la façon pernicieuse dont les escrocs piratent votre identité.

Attention aux enfants

Saviez-vous que les usurpateurs d'identité ciblent 35 fois plus souvent les enfants que les adultes? Selon une étude de 2012 menée par AllClear ID, un enfant sur 10 est victime d'une usurpation d'identité, et les moins de cinq ans sont les plus à risque.

«Les parents n'ont aucune raison de vérifier le numéro de sécurité sociale de leur enfant avant ses 18 ans, et encore moins ses antécédents de crédit», explique M. Siciliano. Et comme les enfants n'ont pas accès aux contrats susceptibles d'affecter leur rapport de solvabilité, les parents ne s'aperçoivent en général pas de l'usurpation avant qu'il ne soit trop tard.

Là encore, l'usurpateur n'a besoin que du numéro de sécurité sociale de l'enfant. En général, il crée un virus qui extrait les documents médicaux, fiscaux et scolaires de l'ordinateur d'un parent. D'après M. Siciliano, il suffit à l'usurpateur d'ouvrir de nouveaux comptes en votre nom ou au nom de l'enfant pour se procurer des téléphones cellulaires, ouvrir des comptes auprès de banques ou de services publics, demander des cartes de crédit ou encore refinancer votre logement – le tout en votre nom mais à votre insu.

Veillez à mettre à jour régulièrement votre logiciel antivirus. Protégez les numéros d'assurance sociale des membres de votre famille et détruisez tous les documents contenant des informations personnelles confidentielles.

Carte de crédit IRF


Enfin, vérifiez si votre carte de crédit ou de débit est munie d'une puce de type IRF (identification par radiofréquence). Le logo se trouve généralement en haut à droite au dos de la carte. Pour les usurpateurs cette puce représente un autre moyen de voler vos informations financières. Bien que cette technologie relativement récente vous aide à régler plus rapidement vos achats, elle facilite également la vie des escrocs puisqu'elle leur permet d'accéder sans fil à vos renseignements bancaires.

Même rangée dans votre sacoche ou votre portefeuille, votre carte n'est pas à l'abri des voleurs qui peuvent en extraire les informations à l'aide de gadgets simples et bon marché. Depuis l'introduction des puces IRF en 2005, le ministère de la Justice a constaté une recrudescence du vol de cartes de crédit et de débit.

«Les voleurs passent un appareil près de votre sac ou votre portefeuille alors que vous prenez le métro pour vous rendre au travail ou à l'école, explique M. Siciliano. Cet appareil permet de lire les informations de votre carte de crédit ou de débit par l'intermédiaire de la puce IRF.»

Pour vous prémunir de ce risque, vous pouvez acheter un portefeuille bloquant l'identification par radiofréquence ou appeler votre banque afin qu'elle émette une carte qui n'intègre pas cette technologie.

De retour à New York, l'IRS a informé Mme Ashford que l'agence reconnaissait l'erreur et que l'enquête prendrait peut-être plusieurs mois. En attendant, elle surveille son dossier de crédit et a commandé de nouvelles cartes bancaires.

«Malheureusement, je ne saurai jamais qui a usurpé mon identité, déplore-t-elle. Il ne me reste plus qu'à rester très vigilante et proactive afin que cela ne se reproduise pas.»

Ce texte est une traduction de Tricks that identity thieves use, publié sur le blogue Financially Fit, de Yahoo Finance.

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.