Blogue Finance de Yahoo Québec

L'action de Facebook surprend

Mark Zuckerberg, sur un écran lors de l'entrée en bourse de Facebook, le 18 mai 2012. (Reuters)Contre toute attente, les actionnaires de Facebook se sont couchés plus riches le 14 novembre. Le titre a clôturé à 22,36 $, en hausse de presque 13%, malgré l'expiration d'un blocage de vente sur quelque 800 millions d'actions.

Pourtant, plusieurs experts s'attendaient à une chute importante de la valeur boursière du réseau social avec l'arrivée soudaine des nouvelles actions. Lors des précédentes levées de restrictions en août et octobre, le titre avait reculé de 6,3 % et 3,8 % respectivement.

Les craintes étaient d'autant plus élevées que l'ampleur de la levée du 14 novembre dépassait celles d'août et octobre combinées. Elle double d'un seul coup le volume d'actions de Facebook en circulation sur le marché.

Selon certains analystes, la faible valeur du titre a poussé les investisseurs à conserver leurs billes dans l'espoir de voir l'action de Facebook remonter au cours des prochains mois. «Avec un titre aussi peu cher, ces actionnaires à long terme ont décidé de conserver leurs actions et cela soutient les cours», a déclaré Tim Ghriskey, investisseur en chef chez Solaris Group.

Les actionnaires qui avaient vendu à découvert - un procédé où l'actionnaire parie que le titre perdra de la valeur - auraient aussi contribué à la hausse parce qu’ils devaient racheter des actions plus chères que prévu.

Facebook est devenu en mai le premier groupe américain à entrer en Bourse avec une capitalisation boursière supérieure à 100 milliards de dollars, mais cette dernière a rapidement fondu.

Artifice boursier
Les restrictions de vente sont courantes pour les entreprises qui entrent en bourse. Cette technique empêche les actionnaires d'entraîner la valeur du titre à la baisse en vendant massivement leurs actions.

Généralement, les compagnies n’ont qu’une seule restriction de ventes, qui expire six ou 12 mois après l'introduction boursière. Facebook a plutôt planifié pas moins de cinq restrictions de durées différentes après son arrivée sur le NASDAQ, le 18 mai dernier.

La prochaine levée surviendra le 14 décembre, où 156 millions d'actions supplémentaires se négocieront sur les marchés. Les quelque 47 millions restantes seront quant à elles libérées à la mi-mai. Cela portera la quantité totale d'actions à près de deux milliards, soit approximativement le double du nombre d'utilisateurs de Facebook.

Les multiples restrictions de ventes n'ont toutefois pas empêché Facebook de connaître des premiers mois difficiles. Initialement émise à 38 $ US, l’action du réseau social a perdu près de la moitié de sa valeur jusqu'à présent.

Les résultats de l'entreprise pour le troisième trimestre ont toutefois agréablement surpris les investisseurs à la fin du mois d'octobre. Facebook a notamment enregistré une hausse de 14 % de ses revenus publicitaires sur téléphones intelligents et tablettes, avec lesquels se connectent de plus en plus d'utilisateurs.

On vend Facebook
Au cours des derniers mois, plusieurs employés et proches de Facebook ont vendu les actions qu’ils détenaient du plus important réseau social de la planète. C'est le cas Peter Thiel, membre du conseil d'administration (et cofondateur de PayPal), qui a empoché 400 millions $ US en se départissant de 20 millions d'actions en août. Il en avait déjà vendu pour 640 millions $ US lors de l'introduction boursière.

Certains hauts dirigeants de l'entreprise ont imité Peter Thiel, dont la directrice générale Sheryl Sandberg, le vice-président et conseiller juridique Theodore Ullyot, ainsi que et le directeur comptable David Spillane.

Le fondateur et PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, s'est de son côté engagé à ne pas vendre une seule de ses 504 millions d'actions avant septembre 2013.

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.