Blogue Finance de Yahoo Québec

Investissements: vos résolutions pour 2013

Il n'est pas trop tard pour faire le ménage de vos finances. (Inmagine)L'année 2012 a récompensé les investisseurs disciplinés. Les valeurs sûres du classement S&P 500 ont affiché un bond de 13 % tandis que l'indice TSX a enregistré une croissance de trois pour cent. Malgré une économie mondiale au ralenti, les entreprises ont engrangé des bénéfices relativement solides et ont versé de généreux dividendes aux actionnaires les plus patients.

Janvier semble démontrer que l'année 2013 sera elle aussi placée sous le signe de la prudence: il s'agira avant tout de maintenir le cap et de résister à l'adversité.

Voici quelques résolutions pour faire rimer cette nouvelle année avec prospérité. Il n'est jamais trop tard!

Passez en revue votre portefeuille de placements

Évaluez le rendement de vos placements par rapport à l'indice de référence et aux autres actions du même secteur pour l'année 2012. Demandez-vous s'il est temps de vendre les placements qui ont produit des gains ou s'ils présentent encore un potentiel de croissance.

Déterminez s'il faut vendre les placements moins performants ou s'ils ont besoin d'un peu plus de temps pour faire leurs preuves.

Et ne négligez pas les titres à revenu fixe. Les obligations de premier ordre produisent certes de faibles rendements, mais elles jouent un rôle capital dans votre portefeuille puisqu'elles contribuent à compenser les fluctuations des actions les plus volatiles.

Pour équilibrer la dynamique risque/rendement, ajustez votre ratio d'actions et de titres à revenu fixe.

Établissez un plan à cinq ans

Une période de cinq ans est à la fois assez courte pour effectuer des projections réalistes et suffisamment longue pour compenser les fluctuations à court terme.

Pour commencer, calculez le total de vos actifs de placements (sans oublier une estimation prudente de la valeur de votre maison, si vous en avez une) puis ajoutez toutes vos dettes (notamment votre prêt hypothécaire, le cas échéant).

Établissez ensuite des repères pour les montants de vos cotisations, l'appréciation probable de vos placements et le remboursement du capital de votre dette.

Si vous tendez vers un objectif à long terme, il est très satisfaisant de mesurer chaque année les progrès accomplis.

Cotisez à vos REER avant l'échéance

Pour reporter le paiement de l'impôt dans votre tranche de revenu supérieure pour l'année 2012 jusqu'à la retraite, avec une tranche d'imposition inférieure, vous pouvez mettre à l'abri tout revenu net supplémentaire dans un régime enregistré d'épargne-retraite. La date limite de cotisation pour l'année d'imposition 2012 est fixée au premier mars.

La retraite vous semble peut-être bien loin mais, si vous cotisez maintenant à un REER, vous n'aurez pas à vous soucier de réunir les fonds à la dernière minute.

Vous pouvez maximiser votre cotisation en calculant à l'avance votre retour grâce à une calculatrice en ligne de l'économie d'impôt résultant de vos cotisations à un REER, puis emprunter la somme supplémentaire nécessaire et rembourser le prêt au moment du remboursement d'impôt. Ou...

Ouvrez un compte d'épargne libre d'impôt (CELI)

Les revenus des CELI ne sont pas imposés.

Grâce à ce système, près de 10 millions de Canadiens mettent les gains de leurs placements à l'abri de l'impôt.

Cette année, Ottawa a augmenté de 500 $ le plafond annuel de cotisation de 5 000 $ afin de tenir compte de l'inflation. Vous pouvez donc maintenant épargner jusqu'à 25 500 $.

Les comptes d'épargne libre d'impôt vous permettent de détenir toutes sortes d'investissements : actions, obligations, fonds communs de placement, fonds négociés en bourse, et même des options. Ce qui nous amène à notre dernière résolution pour la nouvelle année...

Renseignez-vous sur le système des options

Nous espérons tous une croissance boursière à long terme. Malheureusement, personne ne peut prédire l'avenir. Les options offrent un moyen peu risqué de faire fructifier les placements malgré la stagnation globale des marchés.

Les options sont des contrats fondés sur des titres sous-jacents assortis de droits d'achat ou de vente à un prix fixe et à une date déterminée dans le futur.

La vente d'options d'achat couvertes constitue une excellente solution pour les investisseurs débutants. Le détenteur d'un titre reçoit un paiement qui donne à l'acheteur le droit d'acquérir plus tard les actions à un prix prédéterminé.

Si le titre monte, l'acheteur achète l'action à un prix inférieur et le vendeur empoche la plus-value.

Si l'action reste en dessous du cours, le détenteur conserve les actions et empoche tout de même la plus-value.

Les options d'achat couvertes ne constituent une stratégie efficace que si l'investisseur dispose d'actifs importants dans son portefeuille. Si vous préférez opter pour un faible niveau de risque, n'oubliez pas qu'il faut de l'argent pour faire de l'argent : une maxime à méditer en 2013.

Ce texte est une traduction de 2013 investment resolutions, publié sur le blogue Insight de Yahoo Canada.

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.