Blogue Finance de Yahoo Québec

Évitez les pièges des vendeurs de «chars»

Ne partez jamais avec un véhicule avant d’avoir obtenu l’autorisation de prêt à un taux qui vous convient. (In …Quiconque a déjà fait l’achat d’un véhicule automobile sait de quoi je parle. Vous entrez chez un concessionnaire automobile pour en sortir quelques heures plus tard plus confus qu’à l’arrivée, ou pire, après avoir acheté une voiture à un prix qui ne vous convient pas.

Les quelque 3 600 concessionnaires canadiens usent de plusieurs stratégies de vente. Sachez déceler quelques-unes d’entre elles, mais surtout sachez comment les déjouer.

1. Jouer au yo-yo
Vous connaissez le financement en yo-yo? Sur le même principe que le régime yo-yo où chaque cycle de perte de poids fait plonger davantage celui qui fait la diète dans des fluctuations extrêmes, cette pratique peut entraîner les acheteurs, surtout ceux dont le dossier de crédit est peu reluisant, dans les affres d’un financement casse-cou.

L’exemple type: le concessionnaire vous informe qu’en vertu de votre excellente cote de crédit, il a pu obtenir pour vous un taux d’intérêt avantageux. Vous partez dès lors avec le véhicule, et la transaction - un détail - aura lieu une fois le prêt approuvé. Voilà bien le problème, car lorsqu’on vous rappelle, le vendeur vous informe qu’il n’a pas pu obtenir le financement et le taux d’intérêt annoncés: une nouvelle demande de prêt doit être faite... à des taux d’intérêt supérieurs.

Morale de l’histoire: ne partez jamais avec un véhicule avant d’avoir obtenu l’autorisation de prêt à un taux qui vous convient.

2. En tout, ça fait combien ?
Miser sur la mensualité et non le prix total du véhicule est l’une des techniques les plus couramment utilisées par les concessionnaires automobiles. L’Office de la protection du consommateur du Québec rappelle qu’il «est interdit dans un message publicitaire à la fois d'inciter un consommateur à se procurer un bien au moyen du crédit et d’illustrer ce bien. Il est également illégal de ne faire mention, dans une publicité, que du montant de la mensualité.»

Certains vendeurs feront tout en leur possible pour vous faire miroiter le prix peu élevé des mensualités, voire un prix aux deux semaines ou à la semaine! Ne perdez pas de vue le montant total: le prêt, les intérêts et le coût du véhicule.

3. L’art de la parole
Certaines accroches doivent être prises avec un grain de sel: les premiers mots que vous échangez avec les vendeurs sont les plus importants. Ils orienteront tout le reste de la discussion. «Qu’est-ce qui vous amène ici aujourd’hui?» «Avez-vous déjà une voiture?» Si ces phrases peuvent sembler innocentes et amicales, elles ne le sont pas toujours.

Certains vendeurs cherchent plutôt à connaître l’état de votre véhicule actuel, pour vous inciter à vous en procurer un nouveau, ou à vous proposer un modèle plus cher sous le couvert de la performance. Soyez vigilants, et ne considérez pas tous les concessionnaires et vendeurs comme des fraudeurs. En visiter plusieurs, comparer les offres, discuter et négocier sont de bonnes bases pour éviter de se faire «rouler»...

Pour faire le bon choix concernant l’achat d’un véhicule, il faut avant s’informer avant de se rendre chez le concessionnaire. Internet est le meilleur outil qui soit, plusieurs organismes publient des guides à ce sujet.

Par ailleurs, s’informer d’avance auprès de son institution financière du montant qu’il est possible d’emprunter constitue un bon levier de négociation une fois assis dans le bureau du vendeur.

Quelques ressources :

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.