Blogue Finance de Yahoo Québec

Dépression saisonnière? Vive la lumière!

Le manque de lumière peut réduire la productivité. (Corbis)La durée des journées raccourcit à vue d’oeil, mais pas les journées de travail. Il s’agit d’un sérieux problème pour environ 5 % de la population, qui souffre du trouble affectif saisonnier, aussi appelé dépression saisonnière.

La fin de l’automne signifie alors une envie irrésistible de se recroqueviller sur sa chaise de bureau, d’éviter les collègues et de somnoler durant les réunions téléphoniques. Pour maintenir un rendement constant, il faut pallier à cette baisse d’énergie.

L’antidote à la léthargie est la lumière. Comme ces plantes qui s’ouvrent à l’aube et se referment à la tombée de la nuit, la lumière du jour envoie un signal au cerveau: il doit arrêter de sécréter de la mélatonine, l’hormone du sommeil.

L’exposition à une lumière artificielle intense imitant celle du soleil, la luminothérapie, permet de remettre à l’heure son horloge biologique. À moins que votre patron ne choisisse de vous expédier dans l’hémisphère sud, on peut se procurer une lampe de luminothérapie et l’installer sur son bureau de travail.

Choisir une lampe
Ces types de lampes ont heureusement évolué depuis les premiers modèles, qui étaient gigantesques et peu esthétiques. Il faut choisir une lampe qui émet environ 10 000 lux, ou moins si on souhaite laisser la lampe allumée de manière prolongée. À titre comparatif, l’intensité lumineuse d’une journée ensoleillée peut aller jusqu’à 100 000 lux, et une lampe ordinaire en émet quelques centaines seulement.

L’idée n’est pas de l’allumer quand les paupières tombent, mais d’établir une routine d’utilisation afin d’absorber régulièrement une «dose» de lumière. Les spécialistes conseillent généralement une exposition de 20 à 30 minutes, de préférence en matinée pour ne pas se sentir éveillé au moment d’aller au lit.  Rien n’empêche de poursuivre son travail durant la séance, ce qui fait qu’on peut très bien commencer sa journée de boulot en luminothérapie.

Surtout, il ne faut pas choisir une lampe avec UV, pour protéger sa peau.  Les nouveaux modèles sont compacts et même parfois portatifs. Plusieurs utilisent en fait la technologie DEL. Moins coûteuses à l’achat, elles diffusent une lumière bleutée. Des lunettes de luminothérapie ont également été mises au point en Belgique. Esthétiquement déconseillées pour les rencontres importantes de nouveaux clients, elles ont toutefois l’avantage d’être faciles à emporter pour les travailleurs qui se déplacent souvent.

Il en coûte au minimum 100 $ pour s’équiper. On peut tenter de convaincre son patron des avantages d’une meilleure productivité ou encore se cotiser entre collègues. Certains assureurs remboursent aussi les frais si la lampe est prescrite par un médecin.

Sortir prendre l’air au moins 15 minutes durant l’heure du dîner peut aussi augmenter son capital de lumière. Quant à l’organisation structurelle du travail, on peut encourager son patron à privilégier un éclairage naturel lors de l’aménagement des bureaux. Et pourquoi pas, un horaire qui suit davantage la durée du jour…

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.