Blogue Finance de Yahoo Québec
  • MontrealMontréal et les trois autres plus grandes villes canadiennes attirent de plus en plus les investisseurs immobiliers venus de l’étranger, selon un rapport cité dans The Globe and Mail.

    La firme de courtage Jones Lang LaSalle prédit une hausse de la demande mondiale pour des édifices commerciaux canadiens, surtout à Toronto, Vancouver, Montréal et Calgary. «Un déplacement marqué de l’intérêt international vers les villes canadiennes se produira dans les cinq prochaines années», avance le rapport.

    Or, certains intervenants canadiens sont inquiets qu’une telle vague d’investissement fasse grimper le prix des propriétés et crée une bulle dans le marché.

    Le rendement total annualisé sur 10 ans de l’immobilier commercial canadien est de 11,9%, dépassé seulement par l’Afrique du Sud, selon Investment Property Databank Ltd., qui fournit des données en immobilier. Ces rendements spectaculaires ont encouragé l’injection additionnelle d’argent dans le marché, mais surtout de la part de Canadiens.

    Lire davantage »de Montréal attire les investisseurs étrangers
  • (Photo: Herbal Elements/Twitter)Au Colorado, les consommateurs pourront bientôt se procurer de la marijuana plus rapidement grâce... à une distributrice, indique le blogue The Cannabist du magazine en ligne The Denver Post’s.

    Le pot dispensé ne pourra toutefois être utilisé que pour des raisons médicales. Seuls les clients possédant une carte de marijuana médicale pourront accéder directement à la distributrice en glissant leur permis de conduire pour s’identifier, selon KUSA-TV à Denver.

    La machine, appelée ZaZZZ, «utilise la même technologie qui vérifie l’âge et l’identité sous la loi sur le contrôle de la méthamphétamine [Control Meth Act]. Votre identité est confirmée grâce à la biométrie active», a révélé Stephen Shearin, chef des opérations de Tranzbyte, la compagnie parente d’American Green.

    La distributrice a été fabriquée par l’entreprise American Green et sera bientôt installée dans le dispensaire de marijuana médicale Herbal Elements, de la communauté d’Eagle-Vail, au Colorado.

    «Nous nous réjouissons

    Lire davantage »de La première machine distributrice de…
  • FraudeOn connait tous le dicton «charité bien ordonnée commence par soi-même»... Eh! bien certains le prennent au pied de la lettre.

    Une douzaine de promoteurs d'abris fiscaux ont fabriqué des reçus d'impôt pour des dons de charité six fois plus élevés que les valeurs réelles des contributions. Des centaines de millions de dollars se sont ainsi retrouvés à l'abri de l'impôt, selon le Toronto Star et près de 182 000 contribuables seraient concernés.

    Le principe de ces stratagèmes relatifs à des dons utilisés comme abris fiscaux est simple, comme l'explique le site spécialisé en services financiers, Conseiller.

    «Un donateur verse un certain montant à un promoteur et reçoit en échange un reçu officiel pour don, émis par un organisme de bienfaisance enregistré… mais pour un montant beaucoup plus élevé que celui versé (habituellement quatre ou cinq fois supérieur). Le donateur réclame ensuite un crédit d’impôt basé sur le montant gonflé du don figurant sur le reçu, entraînant souvent un

    Lire davantage »de Quand la charité devient… une fraude bien ordonnée
  • Jeunes diplômés.La jeunesse canadienne en arrache-t-elle?

    Une nouvelle étude du Centre canadien d'études alternatives vient s'ajouter à plusieurs autres qui vont dans le même sens: les jeunes adultes âgés entre 18 et 30 ans rencontrent des difficultés que les générations précédentes n'ont peu, ou pas connu.

    À commencer par les droits de scolarité. Au Canada, on payait en moyenne 551$ en 1975 pour une année universitaire, contre 5 772$ en 2013. C'est dix fois plus.

    Oui mais c'est en dollars de l'époque, direz-vous. Alors regardons une statistique beaucoup plus parlante: pour payer ses droits de scolarité post-secondaires, un étudiant devait travailler 230 heures au salaire minimum, en 1975. Aujourd'hui, il lui faudra pus de 570 heures.

    Ces droits très élevés font que cette génération connaît un niveau d'endettement historique, selon les fédérations étudiantes à travers le pays.

    Selon un sondage annuel réalisé en 2013 par BMO, 86% des étudiants canadiens s'attendent à graduer avec des dettes, dont 21%

    Lire davantage »de Dur, dur d’être un jeune adulte au Canada… moins au Québec
  • Bureau... vide.Bon, ce n’est pas qu’on vous encourage à mentir, mais avouons-le, même le plus saint des saints a un jour inventé une histoire pour rater un cours, le travail ou tout autre événement auquel il ne voulait pas se rendre.

    Si on vous questionnait, vous auriez probablement vous-même quelques histoires intéressantes (n’hésitez d’ailleurs pas à nous en faire part dans la section des commentaires!)

    La BBC a rapporté certaines de ces excuses invoquées par les travailleurs pour s’offrir un jour de congé et puisées sur le site interactif Quora. En voici quelques-unes… ainsi que d’autres entendues çà et là dans les milieux professionnels.

    Vous pouvez prendre des notes (et peut-être aussi des cours de théâtre!), mais comme toute bonne recette, il est toujours préférable d'utiliser avec modération. Surtout si votre patron lit aussi cet article.

    Oups! J’ai fait une erreur!

    Pour éviter d’avoir à se présenter à un symposium professionnel obligatoire qui débutait à 8 h 00 un samedi et devait durer toute

    Lire davantage »de Les meilleures excuses pour manquer le boulot
  • L'inflation est-elle trop... faible?

    Cette question peut paraître étrange pour la majorité des gens, qui constatent chaque jour la hausse des prix de certains types d'aliments (7,4% pour le boeuf au cours de la dernière année, 9,9% pour les oeufs), de l'électricité (la Régie de l'énergie a donné le feu vert à Hydro-Québec pour qu'elle augmente ses tarifs d'électricité résidentiels de 4,3 % ce mois-ci), et du gaz naturel, qui connaît des hausses spectaculaires. Pendant ce temps, le chèque de paie des Canadiens a connu une hausse moyenne de 2% cette année.

    Pourtant, les économistes s'inquiètent toujours lorsque le taux d'inflation demeure trop bas, écrit le chroniqueur finance de Yahoo, Rick Newman. Et hormis la nourriture et l'énergie, dont les prix sont traditionnellement volatils, en raison de facteurs conjoncturels, d'autres secteurs montrent une inflation très faible, ce qui est un signal de stagnation économique... voire pire.

    Aux États-Unis, l'inflation globale n'augmente que de

    Lire davantage »de Faut-il faire grimper… l’inflation?
  • Ne faites pas cette erreur sur LinkedIn

    LinkedIn.De plus en plus d’internautes se servent de LinkedIn comme façon de se promouvoir professionnellement. Pourtant, ce réseau social est encore méconnu comparativement à certains autres.

    Dès que vous effectuez un changement à votre profil, sachez que, par défaut, tous vos contacts peuvent le voir. C’est très bien si c’est ce que vous désirez. Mais si ce n’est pas le cas, un seul changement pourrait vous mettre dans l’eau chaude.

    Par exemple, si vous modifiez le titre de votre poste et que vous n’avez pas désactivé la diffusion de vos activités, vos contacts pourront croire que vous avez un nouvel emploi, même si ce n’est pas le cas.

    C’est ce qui est arrivé à la blogueuse Stephanie Fusco. Or, la méprise est parvenue jusqu’à ses collègues et à son employeur à qui elle a dû offrir quelques explications.

    Pour éviter les malentendus ou si vous voulez cacher certaines activités à votre patron parce que vous recherchez réellement un autre emploi, un geste simple suffit.

    Comment garder vos

    Lire davantage »de Ne faites pas cette erreur sur LinkedIn
  • Peter Aceto_ING Direct Canada (Photo - Yahoo! Canada)Peter Aceto se démarque des autres dirigeants de banques canadiennes. Lors d'un récent discours prononcé dans le district financier de Toronto, le président-directeur général d’ING Direct Canada a utilisé le terme «frigging» (équivalent de «criss» au Québec). Très peu de PDG parlerait ainsi devant un public.

    Mais c’est le but, affirme M. Aceto, le patron de 45 ans de la plus importante banque «directe» (avec services bancaires électroniques) du pays avec près de 40 milliards $ d’actif (comptes d’épargne, hypothèques, certificats de placement garantis et CELI).

    À la mi-mai, ING Direct Canada deviendra Tangerine, renommé ainsi par la Banque Scotia, qui en a fait l'achat en 2012 pour la somme de 3,1 milliards.

    «Les gens ont tendance à craindre l’inconnu. Mais il y en a certains qui comprennent que le changement crée des opportunités», dit Peter Aceto qu'on surnomme le PDG twitteur parce qu'il est très présent sur les réseaux sociaux.

    Pourquoi êtes-vous autant à l’avant-scène quand il est

    Lire davantage »de Quelques questions pour le président d’ING Direct Canada
  • Blé canadien.Pour connaître le prix du maïs ou du blé ordinaire, un acheteur peut consulter le site Internet de la bourse du Chicago Mercantile Exchange (CME). Mais pour connaître le prix des grains biologiques ou cultivés sans semences génétiquement modifiées, c’est plus difficile: les cultivateurs et les acheteurs négocient les tarifs en privé.

    En tant que cofondatrice de Mercaris, Kellee James veut changer cette façon de faire. Avec son nouveau service de données de marché et de plateforme d’échange en ligne, la PDG cherche à mettre sur pied une bourse pour que les récoltes biologiques et sans organismes génétiquement modifiés (OGM) puissent s’échanger de la même façon que la marchandise habituelle, rapporte Bloomberg Businessweek.

    C’est pourquoi, l’an dernier, Mercaris a commencé à sonder des cultivateurs et des acheteurs aux États-Unis et au Canada sur les prix payés pour le maïs, le soja et le blé biologiques, ainsi que pour le maïs et le soja sans OGM.

    «Ces marchés restent très opaques et

    Lire davantage »de Une bourse d’échange pour les matières premières bio
  • Livre et café - Photo - Mélanie AlainLa propriétaire d’un café du Vermont a décidé d’interdire les ordinateurs. En effet, au August First Bakery & Cafe, à Burlington, les clients doivent se déconnecter ou aller se nourrir ailleurs. Et les ventes ont augmenté!

    Quand Jodi Whalen a ouvert la place il y a quatre ans, elle offrait du Wi-Fi. En conséquence, des clients s’installaient aux tables et tapaient sur leur clavier toute la journée. «On voyait plusieurs clients entrer, chercher une table, être incapable d’en trouver une et repartir, explique-t-elle. C’était de l’argent perdu pour nous.»

    C’est pourquoi, progressivement, Mme Whalen a décidé de bannir les ordinateurs, en commençant par désactiver le Wi-Fi il y a deux ans. «Plusieurs personnes étaient déçues, dit-elle. Mais nos ventes ont augmenté.»

    Tous ne sont pas d’accord avec la décision. Selon Luna Colt, étudiante à l’Université du Vermont, il est acceptable de travailler à l’ordinateur, tant qu’on est un bon client. «Si j’étais là toute la journée, je mangerais

    Lire davantage »de Pas de Wi-Fi, pas d’ordi. Et les ventes augmentent!

Pagination

(565 Articles)

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.