Un plan pour stimuler l'économie torontoise

Le Comité du développement économique de Toronto a dévoilé mercredi son plan pour stimuler la croissance et la création d'emplois dans la métropole.

C'est que Toronto se remet lentement de la crise économique qui a plombé ses finances. Le nombre de chômeurs inquiète Michael Thompson, qui préside le Comité.

« Le taux de chômage est de 1% supérieur à la moyenne nationale », précise-t-il.

Un écart que les élus veulent combler d'ici 2018, par la création de 20 000 emplois par année.

Plus facile à dire qu'à faire, prévient Benjamin Tal, économiste en chef adjoint de la banque CIBC.

« La main-d'oeuvre disponible répond de moins en moins aux besoins du marché », explique-t-il.

Selon lui, il faut une immigration plus ciblée et de nouvelles formations pour les travailleurs qui ne sont plus en demande.

Des solutions qui impliquent aussi bien les entreprises que d'autres paliers de gouvernement.

Besoin d'aide

Selon la conseillère Shelley Carroll, elles ne sont pas à la veille de se réaliser parce que le maire Rob Ford a du mal à bâtir des ponts.

« Notre maire n'entretient pas de bonnes relations avec les autres paliers de gouvernement », soutient-elle.

L'élue juge peu réaliste la proposition d'attirer les entreprises par de nouvelles baisses d'impôts, dans l'état actuel des finances de la ville.

Le conseil municipal doit se prononcer le mois prochain sur ces mesures.

D'après le reportage de Karim Djinko

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.