Toyota va payer plus de 1 milliard pour mettre fin à des plaintes

Le constructeur automobile Toyota va payer 1,1 milliard de dollars américains pour mettre fin aux plaintes déposées contre lui aux États-Unis après les rappels massifs effectués en 2009 et 2010.

Cette somme servira à dédommager les propriétaires de voitures qui accéléraient soudainement, de façon incontrôlée.

L'entente comprend aussi l'installation d'un système de freinage d'urgence permettant de corriger le défaut dans quelque 3,25 millions d'automobiles.

Toyota va également créer un fonds de 250 millions de dollars pour compenser d'anciens propriétaires qui avaient ayant dû revendre leurs voitures à prix réduit en raison de la mauvaise publicité entourant la marque.

L'entreprise n'admet ni ne nie aucune malversation ou erreur de sa part et affirme que la décision de passer cette entente à l'amiable « a été difficile, surtout au vu des preuves scientifiques fiables et des évaluations indépendantes multiples qui ont confirmé que le système de contrôle électronique de Toyota était sûr », a estimé Christopher Reynolds, directeur juridique de la filiale américaine du groupe japonais.

L'accord doit encore être approuvé par un juge fédéral de l'État de Californie.

Le constructeur automobile avait procédé, entre fin 2009 et 2010, à des rappels de sécurité sur plus de 12 millions de véhicules dans le monde à la suite de problèmes de freins qui auraient été à l'origine de dizaines d'accidents aux États-Unis, dont de nombreux mortels.

Sa réputation en avait été affectée et ses ventes avaient chuté.

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.