Suivi des Marchés : la baisse domine en Asie avec le "mur fiscal" et la BoJ.

La plupart des Bourses asiatiques reculent ce jeudi matin, inquiètes de l'impasse où sont tombées hier soir les discussions sur le "mur fiscal" aux Etats-Unis... A Tokyo, l'indice Nikkei perd 1,2% peu avant la clôture (après un bond de 2,39% hier) après la décision sans surprise de la Banque du Japon (BoJ), de relever une nouvelle fois le plafond de son programme de rachat d'actifs. A Hong Kong, le Hang Seng cède 0,4%, tandis que le Shanghai Composite recule de 0,3%, Taiwan perd 1%, et l'indice BSE Sensex cède 0,4% à Bombay. En légère hausse, Séoul progresse de 0,1% au lendemain de l'élection à la présidence de Corée du Sud de la conservatrice Park Geun-hye, la première femme à occuper ce poste. Enfin, Sydney avance de 0,3% et Singapour grappille 0,2%.

Sur le marché des changes, le Yen progresse légèrement de 0,2% à 84,10 Yens/$, tandis que l'Euro gagne 0,1% à 1,3215$.
A Tokyo ce matin, la Banque du Japon a donc porté son programme de rachat d'actifs à 76.000 Mds de Yens (903 Mds$) contre 66.000 MdsY auparavant, ce qui constitue le 3ème relèvement du plafond de ses interventions en 4 mois. Les autres paramètres de la BoJ ont en revanche été maintenus : taux directeurs proches de zéro, programme de prêts à 25.000 MdsY, et objectif d'inflation fixé à 1%.

Les investisseurs, qui avaient largement anticipé le geste de la banque centrale japonaise, attendent des mesures plus énergiques de sa part début 2013, lorsque le nouveau gouvernement de Shinzo Abe sera en place, et que le mandat du gouverneur de la BoJ arrivera à échéance, de même que celui de ses deux adjoints. M. Abe entend inciter l'autorité monétaire à relever à 2% son objectif d'inflation et à injecter davantage de liquidités sur les marchés pour lutter contre la déflation et la récession dans l'archipel.

En marge de la nouvelle donne politique et monétaire du Japon, les marchés asiatiques sont davantage préoccupés ce matin par l'impasse dans les négociations sur le "mur fiscal" aux Etats-Unis. Les Républicains ont présenté hier un projet dans lequel les hausses d'impôts ne concerneraient que les Américains gagnant plus de 1 Million de Dollars par an... Cette hypothèse a été rejetée fermement par les Démocrates, qui avaient déjà fait une concession en acceptant de relever ce seuil de 250.000 à 400.000 Dollars...Le risque d'un veto du président Obama au projet républicain de réduction de la dette refait donc surface, alors que depuis quelques jours un compromis semblait pourtant possible...

Actualit�s relatives :

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.