Attawapiskat: De Beers n'exclut pas l'idée de poursuite

Les dirigeants de la minière De Beers espèrent que la route de glace vers leur mine de diamants, à l'ouest d'Attawapiskat, restera ouverte assez longtemps pour ravitailler les installations. La minière n'écarte pas l'idée d'une poursuite civile pour récupérer les sommes perdues.

Des autochtones de la réserve ont bloqué le seul accès vers la mine Victor de façon intermittente pendant trois semaines.

« La chef Theresa Spence a dû rencontrer les manifestants », indique Mike Metatawabin, coordonnateur de l'Entente sur les répercussions et les avantages, un accord pour la protection de l'environnement du Nord canadien et le développement économique.

De Beers croit qu'il sera difficile de rattraper le retard et n'a pas chiffré la perte de productivité. Le porte-parole de l'entreprise, Tom Ormsby, espère toutefois un hiver long et froid pour la que la route de glace soit praticable le plus longtemps possible.

« Des coûts supplémentaires s'ajouteront si nous devons transporter du matériel par avion », mentionne le porte-parole.

L'entreprise a obtenu vendredi une injonction pour mettre fin au barrage.

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.