Quel genre de marché immobilier en 2013?

Le marché immobilier de Toronto sera plus équilibré en 2013 qu'il ne l'était dans les dernières années, selon les prévisions de la firme de courtage Royal LePage.

D'autres s'inquiètent toutefois que l'année qui s'amorce soit le début d'une crise qui affectera le secteur au cours des prochaines années et qui pourrait avoir des répercussions sur l'ensemble de l'économie du pays.

Jean Pearson, courtier de Remax Hallmark au centre-ville de Toronto se quant à lui fait rassurant.

« Il n'y a pas de vente de feu, je ne prévois pas de crash », dit-il.

Pourtant, des analystes comme David Madani de Capital Economics sont plus inquiets, préoccupé de voir une correction du marché qui pourrait équivaloir à une réduction de 25 % du prix des propriétés.

« Le réveil sera brutal et aura des conséquences sur toute l'économie », estime-t-il.

Gino Romanese, vice-président de Royal LePage n'y croit toutefois pas. Selon sa firme, moins de transactions devraient être conclues cette année. Une baisse de 5% à Toronto et pour l'ensemble de la province. Mais le prix moyen d'une propriété devrait augmenter de 1 pour cent en 2013 par rapport à 2012.

« On retourne à un marché un peu plus normal. L'acheteur aura plus de choix et plus de temps, ce qui est important », précise le vice-président de Royal LePage.

La seule crainte d'un krach toutefois a réussi à semer un doute.

D'après un reportage de Julie-Anne Lamoureux

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.

Vos amis en parlent