PPR : la modification des contours du groupe se poursuit

COURS ASSOCIÉS

SymbolePrixChanger

Par Christophe Voisin

Cessions. PPR poursuit son désengagement des activités grand public. Le groupe de la famille Pinault vient de dévoiler son projet de céder à un fonds d'investissement les marques Cyrillus et Vertbaudet. Il s'agit d'un élément important du pôle Redcats qui regroupe l'ensemble de la VPC. Le prix proposé est peu significatif à l'échelle du groupe car la valeur d'entreprise se limite à 119 Millions d'Euros. Cela signifie que PPR touchera moins car il convient de déduire de ce montant l'endettement porté par les actifs vendus. Faute de trouver un acheteur prêt à acquérir Redcats dans son ensemble, c'est l'option d'une cession par appartement qui a été décidée. Les divisions sports et loisirs nord-américaines ont déjà été sorties du périmètre contre un chèque de 215 Millions de Dollars. Pour leur part, les vêtements grande taille, spécialité américaine, ont été vendues pour 525 Millions de Dollars.

Cash. D'autres annonces sont attendues sur les prochains mois. Ainsi, La Redoute est toujours sur le marché de même que des actifs américains ou scandinaves. Le cash de PPR devrait ainsi grossir progressivement au gré des ventes. Dans le giron du groupe, il ne restera alors plus que le Fnac parmi les actifs grand public. Le désengagement de cette société devrait intervenir courant premier semestre 2013 avec une introduction en bourse. Pour ce qui est des branches stratégiques de PPR, François-Henri Pinault devrait poursuivre les initiatives de croissance. Les grands acteurs mondiaux du luxe étant hors de portée car valorisés de manière trop généreuse, il concentre ses recherches sur des marques de taille intermédiaire. La reprise du tailleur Brioni ou du joailler chinois Qeelein correspond ainsi à cette vision.

Ventes. L'année écoulée devrait se traduire pour le groupe par des indicateurs financiers de bonne facture. La situation difficile en Europe est plus que compensée par la croissance connue en Amérique du Nord tandis que les pays émergents demeurent bien orientés. La croissance organique se situait à 6,6% sur le troisième trimestre. Le titre PPR a bien progressé sur les derniers mois ce qui a contribué à la revalorisation des multiples. Le Per 2013 se situe aujourd'hui autour de 13-14. Sur ces niveaux, le potentiel se réduit mais on peut logiquement penser que le recentrage sur le luxe et la mode devrait permettre d'aller encore plus haut. On peut donc conserver le solde de la ligne pour le moyen terme. On peut demeurer en position.

Actualit�s relatives :

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.