Offre d'achat d'Astral par Bell : les politiciens en campagne s'inquiètent

Les trois principaux partis politiques québécois émettent des réserves sur un éventuel achat d'Astral par Bell.

« C'est une transaction qui concentre beaucoup tout le secteur du multimédia sous une seule entreprise », observe Pauline Marois. « Moi, ce qui m'inquiète le plus, c'est que le siège social déménage vers Toronto », précise-t-elle.

Plus tôt, un candidat péquiste, Maka Kotto, avait dit qu'il s'engageait à carrément bloquer un éventuel achat d'Astral.

« C'est mauvais pour le Québec, c'est mauvais pour Montréal », s'est désolé de son côté François Legault. Il précise cependant qu'une fois que la transaction est réalisée, il est plus difficile pour le gouvernement d'intervenir.

Le Parti libéral, lui, dit qu'il voudra « obtenir des garanties » sur la question des emplois et sur l'emplacement du siège social de l'entreprise, s'il obtient un quatrième mandat. « Il n'est pas question de faire des chèques en blanc ».

Bell a présenté une offre d'achat de 3,38 milliards de dollars le 13 mars dernier pour acquérir Astral Media, ce qui en ferait une des transactions les plus importantes dans le secteur des télécommunications au pays qui risque de changer le paysage médiatique au Québec, si elle est approuvée.

Déjà propriétaire du réseau de télévision généraliste CTV et d'une trentaine de chaînes spécialisées, Bell souhaite ainsi renforcer sa position, entre autres au Québec, face à ses concurrents, en premier lieu Quebecor. Astral possède plus de 80 stations de radio à travers le pays, dont les réseaux Rouge FM, Boom FM et NRJ, et 12 chaînes spécialisées, comme Canal D, Canal Vie et TÉLÉTOON.

La semaine dernière, les PDG de Cogeco, Eastlink et Québecor ont lancé une campagne pour exhorter les consommateurs canadiens à faire pression sur Ottawa afin que la transaction soit bloquée.

Bell a défendu son acquisition d'Astral en expliquant que cet achat lui permettrait de « lutter à armes égales avec l'entreprise de câblodistribution et de médias qui domine depuis longtemps au Québec, Québecor ».

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.