: Les États-Unis bientôt premier producteur de pétrole

D'ici 2020, les États-Unis devraient dépasser l'Arabie saoudite et la Russie pour devenir le plus important producteur de pétrole du monde, prédit un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

L'an passé, l'organisation prévoyait pourtant que l'Arabie saoudite resterait le premier producteur de brut au moins jusqu'en 2035. L'AIE s'attend maintenant à ce que les États-Unis atteignent l'autosuffisance énergétique d'ici cinq ans en raison de la forte croissance de la production de pétrole et de gaz de schiste.

« Les développements de l'énergie aux États-Unis sont de grande ampleur, et leurs effets pourraient être ressentis par-delà l'Amérique du Nord et le secteur énergétique », indique le rapport. Graduellement, les États-Unis diminueront leurs importations de pétrole et d'ici 2030, l'Amérique du Nord deviendra un exportateur net de brut, d'après l'AIE.

Tout de même, l'Arabie Saoudite devrait dépasser les États-Unis dans la production de pétrole en 2030 lorsque sa production augmentera, alors que celle des États-Unis sera en recul. Pendant ce temps, l'AIE s'attend à ce que la production au Canada continue à grimper pour passer de 3,5 millions de barils par jour, en 2011, à 6,3 millions de barils en 2035.

D'ailleurs, le rapport anticipe des progressions de la demande et des prix du pétrole au cours des prochaines décennies. D'ici 2035, la demande devrait augmenter de 14 %, à 99,7 millions de barils par jour. Le prix du baril de brut devrait être d'environ 125 $ comparativement à 107 $ cette année.

« La croissance de la consommation de pétrole dans les pays émergents, particulièrement celle liée aux transports en Chine, en Inde et au Moyen-Orient, va plus que compenser la réduction de la demande dans l'OCDE », précise l'AIE.

« Surprenant »

Selon Jean-Thomas Bernard, professeur d'économie à l'Université d'Ottawa, on n'aurait pu prévoir il y a quelques années que les États-Unis deviendraient un si important producteur de pétrole.

« Les grandes tendances historiques indiquaient que les États-Unis devenaient de plus en plus dépendants à l'égard des marchés extérieurs en ce qui a trait aux approvisionnements pétroliers », dit-il.

M. Bernard note par ailleurs que les habitudes des consommateurs américains ont changé.

« Les États-Unis, qui ont déjà consommé 20 millions de barils par jour, maintenant sont plutôt à 18,5. Il y a eu évidemment l'effet de la récession, mais aussi la hausse de prix du pétrole depuis quatre, cinq ans », explique-t-il.

Radio-Canada.ca avec AFP et Bloomberg

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.