Le rachat de Heinz examiné pour délit d'initié

La veille de l'annonce du rachat du fabricant du ketchup Heinz par Berkshire Hathaway et 3G Capital, un volume d'échange inhabituel se rapportant à la compagnie a été enregistré sur le marché des options. Un crime de délit d'initié est soupçonné.

La Securities and Exchange Commission (SEC), qui surveille ce qui se passe à Wall Street, examine pour le moment la situation, selon le New York Times et l'agence Bloomberg, mais n'a pas encore décidé si elle allait ouvrir une enquête formelle.

Au total, pour Heinz, 3460 options call, des contrats qui permettent à l'acheteur d'obtenir une action à un certain prix à une date donnée, ont changé de mains mercredi, soit quatre fois le volume quotidien moyen, selon Trade Alert. Les gains sur ces options pourraient se monter à au moins 1,5 million de dollars.

À l'inverse, seulement 249 options put, qui permettent, sans obligation, d'échanger une action à un certain prix à une date donnée, ont été échangées, environ la moitié moins que la moyenne quotidienne.

L'offre de 28 milliards de Berkshire Hathaway et de 3G Capital représente une prime de 20 % par rapport au prix de l'action à la fermeture de la bourse new-yorkaise mercredi. L'action de Heinz a d'ailleurs bondi de 20 % jeudi à la fermeture de la séance à Wall Street, à 72,50 $.

L'action de Heinz était en baisse de 0,35 % vendredi à New York, à 72,24 $.


Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.