Le MCDP commandera un film inaugural sur le génocide ukrainien

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 20 déc. 2012) - Le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) a annoncé aujourd'hui qu'il commandera, parmi ses films inauguraux, un minidocumentaire sur le silence et le secret entourant le génocide ukrainien de 1932-1933.

« Les leçons de l'Holodomor en matière de droits de la personne constitueront un précieux outil d'enseignement dans l'ensemble du Musée lorsqu'il ouvrira ses portes en 2014, précise Stuart Murray, président-directeur général. Notre nouveau film portera essentiellement sur l'effet puissant que l'on obtient en reconnaissant publiquement les atrocités de masse et sur le danger de les nier ».

Ce film d'introduction présenté dans l'une des principales galeries du Musée portera sur la façon dont les médias d'information peuvent jouer un rôle crucial en brisant le silence entourant les violations des droits de la personne, mais peuvent aussi créer ou encourager le déni. Il est produit en collaboration avec le Musée national ukrainien « Le mémorial en hommage aux victimes des grandes famines en Ukraine », en vertu d'un protocole d'entente signé plus tôt cette année.

La trame du film portera sur la couverture médiatique internationale de l'Holodomor dans les années 1930, lorsque des millions d'Ukrainiens ont été délibérément affamés jusqu'à la mort afin d'écraser la résistance à la collectivisation de l'agriculture de l'ère Staline. L'accent sera mis sur la lutte médiatique entre un journaliste du New York Times, William Duranty, sympathisant soviétique qui a volontairement banalisé l'ampleur et la nature intentionnelle de la famine, et des journalistes comme Gareth Jones et Malcolm Muggeridge, qui ont tenté de faire éclater la vérité au grand jour.

« Non seulement un génocide comme l'Holodomor est un crime contre ses victimes, mais aussi contre toute l'humanité, perpétué par le déni et la minimisation, explique Murray. Il est essentiel que nous apprenions à rester vigilants dans la défense des droits de la personne, et que nous comprenions ce qui peut arriver lorsque nous détournons le regard. »

Il précise que les visiteurs pourront voir du contenu canadien ukrainien dans au moins sept autres expositions :

  • Une galerie portant sur le Canada et son propre parcours en matière de droits de la personne portera sur l'internement des Canadiens ukrainiens pendant la Première Guerre mondiale.

  • Un tableau interactif de la galerie consacrée à « briser le silence » présentera des preuves de première source de l'Holodomor en Ukraine, entre autres son contexte historique, la violation elle-même, les efforts pour la nier, et le combat subséquent pour la justice, qui se poursuit jusqu'à présent.

  • Une exposition portera sur les luttes menées par la communauté canado-ukrainienne pour faire reconnaître cinq génocides par le Parlement canadien.

  • Une autre exposition présentera des témoignages directs de personnes touchées par des violations des droits de la personne, dont l'Holodomor, en particulier par des survivants canadiens de l'Holodomor.

  • L'influence de l'Holodomor dans l'élaboration du concept de génocide sera soulignée dans une galerie consacrée au droit international sur les droits de la personne.

  • Une exposition interactive se penchera sur l'analyse que fait Raphael Lemkin des « techniques » de génocide déployées par le régime stalinien.

  • Un vaste mur commémoratif présentera les atrocités abordées dans les galeries du MCDP, y compris l'Holodomor.

En vertu d'un protocole d'entente signé en juillet 2012 avec le musée national de l'Holodomor d'Ukraine, et en collaboration avec le Congrès ukrainien canadien (Manitoba), le MCDP vient d'achever une tournée de conférences et d'activités publiques dans tout le Canada. La tournée mettait en vedette des chercheurs ukrainiens de renommée mondiale qui se sont efforcés de rendre publiques les preuves de ce génocide, notamment les nouvelles recherches sur les centaines de milliers d'ordres et de dossiers de la police secrète soviétique qui n'ont été publiés que tout récemment.

Actuellement en construction à Winnipeg, le MCDP est le premier musée à être consacré uniquement à l'évolution, la célébration et l'avenir des droits de la personne au Canada. Il est le premier musée national à être établi depuis 1967 et le premier à être situé hors de la région de la Capitale nationale.

Pour en savoir plus, www.museedesdroitsdelapersonne.ca, suivez-nous sur Twitter à cmhr_news ou sur notre page Facebook sous « muséedesdroitsdelapersonne ».

Contact :
Musée canadien pour les droits de la personne
Maureen Fitzhenry
Gestionnaire, Communications (intérimaire)
20-289-2112 ou Cell : 204-782-8442
maureen.fitzhenry@museumforhumanrights.ca
www.museedesdroitsdelapersonne.ca

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.