Le Black Friday dès jeudi aux États-Unis

Le Black Friday, intense journée de magasinage qui marque le début des emplettes des Fêtes aux États-Unis, ne commence plus le vendredi, mais le jeudi. Soit en pleine Action de grâces, fête massivement célébrée, en famille, par les Américains. Soucieux d'avaler leur part de marché, les géants du commerce au détail ouvrent leurs portes de plus en plus tôt, d'année en année.

Ainsi, en ce jour de l'Action de grâces, Walmart, Sears et Toy R Us accueillent dès 20 h les acheteurs. Dans le cas de Walmart, c'est deux heures plus tôt que l'an dernier. Target suit son concurrent de près, avec une ouverture à 21 h.

Kmart scinde cette journée de congé en deux, laissant entrer les consommateurs de 8 h le matin jusqu'à 16 h, puis de 20 h jusqu'à minuit. Kmart prévoit donc une pause pour le repas, pour lequel les Américains servent traditionnellement dinde, sauce aux canneberges et tarte à la citrouille.

Jusqu'à 147 millions de consommateurs déferleront parmi les rayons. Nombre d'entre eux n'hésiteront pas à faire la file, histoire d'être les premiers à profiter des aubaines.

Walmart, par exemple, réserve aux premiers arrivants le privilège d'avoir accès à un trio composé d'un iPad 2, d'un téléviseur et d'un lecteur Blu-ray. Ce détaillant mise gros sur le Black Friday et pour cause. Le numéro un mondial du commerce de détail réalise plus du quart de son chiffre de ventes annuelles en novembre et en décembre.

« Nous avons mis le paquet en achetant quantité de produits qui sont importants pour nos clients », affirme Duncan Mac Naughton, qui en tête de la distribution et du marketing pour Walmart aux États-Unis.


La cohue et le web

Selon un sondage mené par ICSC-Goldman Sachs, 20 % des consommateurs américains veulent effectuer leurs achats des fêtes d'ici la fin novembre. De ce nombre, 60 % ont l'intention de compléter leurs achats durant le Black Friday.

Dans les faits, cette course aux aubaines a commencé dès le début de la semaine sur Internet. Dès lundi dernier, un gros joueur comme Best Buy avait prévu des soldes pour les internautes. Le magasinage en ligne gagne en popularité d'année en année.

D'après un sondage de la National Retailers Federation, plus du quart des consommateurs américains bouderont les magasins pour butiner sur les sites Internet des détaillants. Dans 31 % des cas, les consommateurs consulteront les messages que leur font parvenir les détaillants par courrier électronique pour faire leur choix.

Radio-Canada.ca avec PC, The Wall Street Journal et Reuters

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.