Conrad Black échoue à renverser ses condamnations

L'ancien magnat de la presse Conrad Black n'a pu obtenir que ses dernières condamnations soient renversées sous prétexte que les procureurs l'avaient empêché « intentionnellement » d'embaucher les avocats de la défense de son choix.

Selon une requête formulée l'an dernier auprès d'un tribunal de Chicago, la saisie par les autorités du produit de la vente de l'appartement new-yorkais de Black, de 9 millions de dollars américains, a laissé l'homme sans assez d'argent pour se payer les services des avocats Brendan Sullivan et Gregory Craig, tous deux à l'emploi du cabinet Williams & Connolly, à Washington.

Black avait acquis l'appartement de son entreprise Hollinger pour une somme de 3 millions de dollars, en 2000, puis l'avait vendu en échange de 9 millions de dollars afin de financer sa défense contre les allégations d'inconduite qui pesaient contre lui.

Ses avocats ont avancé que les procureurs avaient induit en erreur la cour afin d'obtenir deux mandats pour saisir les actifs en lui cachant des renseignements qui auraient nui à leur démarche.

Si la requête avait été acceptée, Black, qui est sorti de prison l'an dernier, aurait été débarrassé des deux dernières condamnations pour fraude encore à son dossier.

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.

Vos amis en parlent