Enquête aux É-U : la batterie qui a pris feu dans un 787 n'était pas surchargée

La batterie qui a pris en feu dans un Boeing 787 de Japan Airlines à Boston plus tôt ce mois-ci n'était pas surchargée, mais des enquêteurs gouvernementaux américains disent qu'il y aurait pu avoir des problèmes avec son câblage ou d'autres éléments de recharge.

L'examen de l'enregistreur des données de vol a indiqué que la batterie n'avait pas excédé son voltage prévu de 32 volts, a annoncé le Conseil national de la sécurité des transports (NTSB) dans un communiqué.

Les enquêteurs du NTSB continuent d'examiner le système de batteries. Ils prévoient rencontrer mardi des responsables de Securaplane Technologies Inc, le manufacturier du chargeur pour les batteries de lithium-ion des 787, aux bureaux de la compagnie à Tuscon en Arizona, a déclaré Kelly Nantel, porte-parole pour le Conseil.

Mme Nantel a indiqué qu'il y avait « possiblement » une autre question de recharge et que l'organisme n'était pas prêt à annoncer qu'il n'y avait pas de problème de recharge.

Même s'il semble que la limite de voltage n'avait pas été dépassée dans le cas du feu de la batterie du 787 de Japan Airlines le 7 janvier à Boston, il est possible que les problèmes de batterie dans cet avion et dans un avion All Nippon Airways, qui a fait un atterrissage d'urgence au Japon la semaine dernière, auraient pu être causés par un problème de recharge, selon John Goglia, un ancien membre du conseil du NTSB et un expert de la sécurité aérienne.

Trop de courant qui passerait trop vite dans une batterie pourrait lui causer un court-circuit et de surchauffer, même si le voltage de la batterie reste dans ses limites, a-t-il expliqué.

Il a ajouté que lorsqu'un incident arrive dans le domaine de l'aviation, c'est presque toujours le résultat d'une série d'événements plutôt que d'un seul problème.

L'avion de Japan Airlines qui a pris feu le 7 janvier était sur le tarmac de l'aéroport Logan de Boston. Dans un autre incident le 16 janvier, un avion ANA a fait un atterrissage d'urgence dans l'ouest du Japon après qu'un message dans le cockpit eut averti de problèmes de batteries. Une odeur de fumée s'était faufilée dans le cockpit et la cabine.

Une enquête japonaise a déterminé que la batterie lithium-ion de l'avion avait reçu plus de voltage que ce pourquoi elle avait été conçue.

Depuis, les 50 avions 787 que Boeing a livrés à des compagnies aériennes sont cloués au sol, et le manufacturier a cessé de livrer de nouveaux avions jusqu'à ce qu'il puisse résoudre les problèmes électriques.

Associated Press


Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.