Croissance revue à la hausse aux États-Unis

Le gouvernement américain a annoncé, jeudi, une révision à la hausse de son estimation de la hausse de son produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre, à 3,1 %.

Les analystes s'attendaient plutôt à ce que Washington maintienne sa prévision précédente de la fin novembre, à 2,7 %, en rythme annualisé.

Cette accélération de la croissance aux États-Unis de juillet à septembre contraste avec les résultats du deuxième trimestre alors que la hausse du PIB avait été limitée à 1,3 %.

La révision à la hausse de la croissance économique s'explique par une plus grande contribution du commerce extérieur et, aussi, par la progression de la consommation des ménages et des dépenses publiques. À cet égard, les consommateurs ont accru leurs dépenses de 1,6 % entre juillet et septembre.

Les ménages, par leurs achats, ont contribué à la croissance durant le troisième trimestre. Les Américains ont particulièrement augmenté leurs dépenses dans le domaine de la santé. Les investissements pour des rénovations ou de la construction ont grimpé à un taux annualisé de 13,5 %, toujours au troisième trimestre.

Malgré tout, les chiffres officiels montrent que les bases économiques restent fragiles aux États-Unis.

La demande intérieure progresse, mais à un rythme limité. Les entreprises vivent dans l'anxiété d'une crise budgétaire majeure: « Nous voulons vraiment que les entreprises investissent, car, ultimement, cela mènera à des embauches », explique Omair Sharif, un économiste de RBS Securities Inc. à Stamford, au Connecticut.

La perspective du mur budgétaire assombrit l'horizon: plus de 600 milliards en augmentations de taxes et en compressions, des dépenses pourraient être appliquées dès janvier. Ces efforts visent à réduire le déficit américain.

D'ici janvier, seule une entente entre républicains et démocrates pourrait faire reculer le mur budgétaire et en réduire les effets. Mais le président Obama et le président de la Chambre des représentants, John Boehner, n'ont pas encore trouvé de compromis à cette impasse malgré moult discussions et concessions. La principale pierre d'achoppement, dans les discussions, demeure le niveau de taxation qui sera infligé aux plus fortunés des Américains.

Radio-Canada.ca avec AFP et Bloomberg

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.