Clôture Paris : le CAC40 termine dans le rouge

LA TENDANCE

Encore résistant en matinée, le CAC40 a perdu du terrain dans l'après-midi pour terminer en recul de 0,54% à 3.766 pts. Le secteur des services pétroliers a subi de plein fouet le 'profit warning' lancé par le groupe italien Saipem. De nouveaux dégagements ont aussi été notés sur les valeurs bancaires.

ECO ET DEVISES

Après avoir réalisé avec succès la veille une émission de dette à court terme, Rome vient d'émettre 6,5 MdsE de dette à moyen et long terme avec des taux en nette baisse. Dans le détail, le Trésor transalpin a émis 3 MdsE d'obligations à échéance 2017 à un taux moyen de 2,94% contre 3,26% le 28 décembre. 3,5 MdsE d'obligations à 10 ans ont également été vendus à un rendement moyen de 4,17% contre 4,48% le 28 décembre, soit au taux le plus bas depuis octobre 2010.

Selon le Département au commerce américain ce mercredi, le PIB des Etats-Unis pour le quatrième trimestre 2012 a... baissé de 0,1% en rythme annualisé, contre un consensus de place voisin de +1%. Il s'agit de la première estimation du PIB pour le dernier trimestre 2012. Elle sera révisée par deux fois. L'indice de prix rattaché à ce PIB a augmenté au rythme de 2,2%, contre +1,7% de consensus.
C'est la première fois depuis trois ans et demi que le PIB trimestriel américain repasse en territoire négatif. La baisse du quatrième trimestre 2012 s'explique en grande partie par les plus importantes coupes en quarante ans dans les dépenses de défense, le recul des exportations et l'effet des stocks des entreprises. Notons par contre une bonne tenue des dépenses des consommateurs, ainsi que des investissements d'entreprises et de l'immobilier.
Sur la période allant de juillet à septembre, soit le troisième trimestre 2012, la croissance américaine était pourtant particulièrement ferme à +3,1% en rythme annualisé.
Pour l'ensemble de l'année 2012, l'économie américaine a donc progressé de 2,2%, contre une croissance de 1,8% en 2011.

D'après le dernier rapport de la firme ADP relatif à l'emploi privé non-agricole aux États-Unis, pour le mois de janvier 2013, les créations de postes mensuelles se sont inscrites cette fois à 192.000, contre un consensus de place de 172.000. Néanmoins, les créations de postes dans le privé pour le mois de décembre ont quant à elles été revues en baisse à 185.000, contre 215.000 précédemment estimé. En janvier, les petites entreprises ont généré 115.000 postes selon le rapport, contre 79.000 pour les moyennes et 2.000 destructions pour les grandes.

La réunion FOMC de politique monétaire de la Fed a débuté hier. Le communiqué de la Banque centrale est prévu à 20h15. Les opérateurs s'attendent à ce que la Fed maintienne ses taux proches de zéro, ainsi que ses programmes d'assouplissement monétaire quantitatif. Par ailleurs, la Banque devrait confirmer son intention de poursuivre durablement cette politique ultra-accommodante, avec l'objectif de ramener le taux de chômage américain sous les 6,5%.
L'euro reste ferme entre banques au-dessus des 1,35/$.

VALEURS EN HAUSSE

* Plastic Omnium : prend 3%, suivi de Ipsos (+2%), GFI (+2%), CIC et Ingenico (+1,5%)

* Renault : gagne 1%. Les analystes de Cheuvreux ont relevé leur objectif de cours du groupe de 50 à 57 Euros. Le constructeur et ses organisations syndicales ont tenu hier une 8ème réunion de négociation. Le constructeur a réaffirmé sa "volonté de renforcer la compétitivité de ses activités en France et de proposer un accord pour que ce niveau de compétitivité puisse être obtenu sans fermer de site, ni recourir à un plan social ou à un plan de départs volontaires". L'accord proposé aux organisations syndicales vise la mise en place d'organisations cohérentes et l'attribution de volumes de fabrication permettant de tenir ces engagements. Une nouvelle rencontre est prévue le 5 février.

* Peu d'autres hausses significatives sur le CAC40. Total reste bien orienté, en hausse de 1%.

* Ipsen gagne 1%. Le dernier trimestre 2012 a été marqué par un ralentissement, léger, de l'activité, qui est ressortie à 294,9 millions d'euros, en retrait de -0,3% en glissement annuel. La Médecine de Spécialité a cependant poursuivi sa croissance, de 8,6% à 210,3 millions d'euros, mais la Médecine Générale a accru son recul (-17,3% à 78 millions d'euros). Sur l'année entière, les revenus ressortent à 1,219 milliard d'euros, en progression de 5,1% en données publiées et de 3,3% en comparable. Le consensus était positionné à 1,261 milliard d'euros. La Médecine de Spécialité (+13,6% en publié, +11,3% à changes constants) fait plus que compenser la Médecine Générale (-11,9% en publié, -13,2% à changes constants). Le management visait une croissance de 10% sur la Médecine de Spécialité et une baisse de -15% sur la Médecine Générale à changes constants, si bien qu'il dépasse ses objectifs, relevés en cours d'exercice. Le président Marc de Garidel évoque une publication qui montre "dès la première année, la pertinence de la stratégie de focalisation retenue en 2011 avec une croissance accélérée et globale de la médecine de spécialité".

* Sodexo : +1% aussi avec Boiron. Bic résiste en hausse de 0,5% en compagnie de PPR, Bolloré, L'Oreal, Valeo et Air Liquide

VALEURS EN BAISSE

* Steria : plonge de 8% sur une note de broker prudente concernant la situation du bilan du groupe

* Technip chute de 7%. Le concurrent italien Saipem a lancé hier soir deux avertissements. Le premier, sur les résultats 2012, apparaît plutôt modéré. Le second, en revanche, sur les prévisions 2013, est largement plus conséquent, avec des projections inférieures de moitié aux attentes de la place. De quoi secouer le titre ce matin, mais aussi le secteur. L'entreprise transalpine, dont la direction vient de changer, semble avoir "chargé la barque". Elle justifie sa prudence par des contrats terrestres moins rentables et par une réduction des grands contrats offshore en vue. Dans le secteur, CGG Veritas perd donc 4,5% et Bourbon 2%.

* Altran : -6% suivi de Alcatel-Lucent (-5%), Faivelay et Manitou

* Haulotte : recule de 4% avec Peugeot

* Air France KLM : -3,5% suivi de Akka, Alstom, Bouygues, Eiffage, Pages Jaunes

* Lafarge : -2% avec Ubisoft, Legrand, Vallourec

* Saint-Gobain perd 2% après l'abaissement de la recommandation de HSBC sur le dossier, et son entrée dans la liste des valeurs qu'UBS apprécie le moins. HSBC est passé de "surpondérer" à "souspondérer", craignant que l'exposition du groupe aux marchés européens toujours incertains ne le pénalise. L'objectif de cours est réduit de 33 à 31 Euros.

* Déjà affectée par une note négative des analystes de la banque allemande Berenberg hier, BNP Paribas recule encore de 2%. Concernées aussi, Crédit Agricole cède 2% et la SG 1,7%.

Actualit�s relatives :

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.