Apple veut fabriquer des ordinateurs aux États-Unis dès 2013

Apple a l'intention de fabriquer l'une de ses gammes existantes d'ordinateurs Mac aux États-Unis dès l'an prochain, a indiqué le chef de la direction du géant technologique, Tim Cook, dans un entretien diffusé jeudi au réseau télévisé NBC.

Les commentaires de Tim Cook avaient été enregistrés pour l'émission Rock Center de NBC, mais ont été diffusés jeudi matin à l'émission matinale Today et affichés sur le site internet du réseau.

Lors d'un entretien distinct avec le magazine Bloomberg Businessweek, M. Cook a indiqué qu'Apple investirait 100 millions de dollars américains en 2013 pour déménager la production de cette gamme de la Chine vers les États-Unis.

« Cela ne signifie pas qu'Apple va le faire elle-même, mais nous allons travailler avec des personnes et nous allons investir de l'argent », a expliqué M. Cook à Bloomberg.

Comme plusieurs sociétés de produits électroniques, Apple fabrique la plupart de ses produits à l'étranger, même si M. Cook a précisé dans son entretien avec NBC que certains composants étaient faits aux États-Unis.

La société et son partenaire Foxconn Technology Group ont été lourdement critiqués depuis quelque temps au sujet des conditions de travail dans les installations chinoises où sont fabriqués les produits Apple.

M. Cook n'a pas précisé quelle gamme de ses ordinateurs serait fabriquée aux États-Unis ou dans quelle région du pays ceux-ci serait fabriqués. Mais il a indiqué à Bloomberg que la production ne comprendrait pas uniquement l'assemblage final des ordinateurs.

Les ordinateurs fabriqués aux États-Unis ne représenteront qu'une fraction de la production totale d'Apple, dont les ventes de téléphones intelligents iPhone et tablettes électroniques iPad surpassent celles de leurs ordinateurs.

M. Cook a précisé à NBC que les sociétés comme Apple choisissaient de fabriquer leurs produits à des endroits comme la Chine non pas à cause de la faiblesse des coûts qui y est associée, mais parce que les compétences de fabrication requises ne sont tout simplement pas présentes aux États-Unis.

Selon lui, la fabrication de produits électroniques n'a jamais vraiment eu de présence importante aux États-Unis. Conséquemment, son annonce de jeudi s'inscrit davantage dans un démarrage de la production aux États-Unis, plutôt que dans son retour en sol américain.

Apple a encaissé mercredi sa plus importante déconfiture en bourse en quatre ans, cédant 35 millions de dollars américains en valeur boursière. Son action reprenait jeudi matin 7,44 $US à 546,23 $US.


Associated Press

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.