REER: les retardataires plus nombreux en 2013

À cinq jours de la date limite du 1er mars pour cotiser à un Régime enregistré d'épargne-retraite (REER), le nombre de cotisants qui attendent à la dernière minute est en hausse.

Un sondage Harris/Decima mené pour la Banque CIBC révèle que près du tiers des Canadiens admissibles (32%) ont encore l'intention de verser une cotisation à leur REER d'ici vendredi. À la même période l'an dernier, ce pourcentage était plutôt de 25 %.

Parmi les Canadiens qui envisagent de cotiser avant la date limite, plus de la moitié (51 %) croient qu'ils attendront probablement jusqu'à la toute dernière minute. Les retardataires sont les plus nombreux chez les 25 à 34 ans.

Le sondage révèle également que 23 % des Canadiens de moins de 72 ans ont cotisé à un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) pour 2012.

La plupart des institutions financières ont l'intention d'assouplir leurs heures d'ouverture cette semaine afin de répondre à la demande.

« Les Canadiens qui tentent de trouver un équilibre entre leurs dettes et leurs épargnes doivent tenir compte de ces deux aspects de leur bilan lorsqu'ils prennent une décision sur leur épargne-retraite, ce qui rend encore plus importante l'évaluation des choix qui s'offrent à eux avant la date limite », rappelle Sylvain Vinet, premier vice-président CIBC, Est du Canada.

La contribution à un REER se limite à 18 % du revenu brut de l'année précédente. Le maximum pour 2012 a été fixé à 22 970 $.

Ce sondage Harris Decima a été mené par téléphone auprès de 855 Canadiens pouvant cotiser à un REER entre le 14 et le 17 février. La marge d'erreur est de 3,4 %, 19 fois sur 20.

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.

Vos amis en parlent