Économie - Point Lepreau : évaluations d'Énergie N.-B. remises en question

Plusieurs évaluations d'Énergie Nouveau-Brunswick sont remises en question aux audiences de la Commission de l'énergie et des services publics. L'intervenant public croit que la société de la Couronne surévalue la durée de vie de la centrale nucléaire.

Énergie Nouveau-Brunswick devra payer un milliard de dollars en énergie de remplacement et en salaires, en raison du retard des travaux de réfection de la centrale.

Cette dette sera payée sur une période de 27 ans, soit la période de service prévue pour la centrale, affirme le directeur des communications et du marketing pour Énergie N.-B.

Pour les consommateurs, cela représente une augmentation des tarifs de 2 % pour les dix prochaines années.

Ces évaluations sont par contre contestées.

C'est ce que pense aussi le chef du Parti vert, David Coon. Il ajoute que pour limiter les augmentations de tarifs à 2 %, la centrale nucléaire devrait aussi produire à 89 % de sa capacité, en moyenne.

La Commission de l'énergie et des services publics devra maintenant déterminer si les évaluations présentées par Énergie Nouveau-Brunswick sont exactes, ou trop optimistes.

Le résultat de ces consultations permettra à la société d'énergie d'établir un plan de récupération des montants accumulés dans le compte de report. Énergie N.-B. devra ensuite retourner devant la Commission pour présenter ses demandes de hausses de tarifs.

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.