Le couponnage fait de plus en plus d'adeptes

De plus en plus de consommateurs québécois choisissent le couponnage pour faire leurs achats. Une habitude de consommation répandue aux États-Unis, mais qui n'est pas aussi avantageuse au Canada.

La Sherbrookoise Sylvianne Croteau est une couponneuse aguerrie. C'est toujours avec bonheur qu'elle découvre le contenu du Publi-Sac chaque semaine. Elle passera près de trois heures à éplucher les circulaires et à évaluer les meilleures offres afin d'en bénéficier, mais aussi pour les faire partager au plus grand nombre de personnes possible sur le site OnMagasine.ca dont elle est l'adjointe.

Ce site compte près de 36 000 membres et seulement dans le dernier mois, quelque 4000 personnes y ont adhéré, signe que le phénomène prend de l'ampleur. « Peut-être qu'avec l'économie qui est plus difficile depuis les dernières années, les gens sont plus conscients d'essayer d'équilibrer leur budget », croit Mme Croteau.

Un rapport de la firme ICOM, publié en 2008, indique qu'en période de ralentissement économique, les Canadiens sont plus sensibles aux possibilités d'aubaines sans toutefois atteindre les statistiques américaines. « Les données qu'on a du marché américain démontrent qu'il y a environ 80 % des gens qui déclarent utiliser des coupons de manière régulière. Le phénomène est moins important au Canada et encore moins au Québec », explique le professeur au Département de marketing de l'Université de Sherbrooke, Denis Bélisle.

En fait, sept Canadiens sur dix seraient plus enclins à utiliser les coupons lorsque l'économie bat de l'aile, une proportion qui baisse à 60 % lorsqu'on arrive au Québec.

États-Unis VS Québec : deux mondes

Plusieurs émissions de télé-réalités américaines, où on présente des gens qui se nourrissent pratiquement gratuitement grâce aux coupons, diffusées au Québec ont toutefois aidé à l'émergence du phénomène dans la province.

« Au Québec, on ne peut pas faire le même type d'épicerie que dans ces émissions. C'est sûr que je rêverais d'avoir une épicerie de 1000 $ pour un dollar, mais ici, nous devons payer les taxes et nous ne pouvons pas doubler ou tripler la valeur du coupon ou mettre plusieurs coupons sur un même produit », souligne Sylvianne Croteau.

Pour sa part, celle qui pratique le couponnage depuis près de 18 mois estime avoir économisé environ 3000 $ au cours de la dernière année.

Pas question pour autant de stocker pour une armée ou d'accumuler 300 bouteilles de savon à lessive et des dizaines de boîtes de barres tendres dans ses armoires parce que l'économie en valait la peine. « De toute manière, les spéciaux reviennent en général aux cinq semaines et les coupons sont valables environ quatre mois. Ce n'est pas nécessaire de se préparer pour la Troisième Guerre mondiale, de remplir notre sous-sol, notre cuisine, notre maison d'une épicerie temporaire », indique-t-elle.

Un phénomène social

Le couponnage n'est pas limité qu'aux économies d'argent. « Je pense que c'est même un phénomène social où les gens aiment discuter, échanger, partager, faire des rencontres centrées autour de ce phénomène », indique Denis Bélisle.

À preuve, lors du premier salon du couponnage, qui avait lieu en octobre à Montréal, quelque 4000 personnes étaient présentes pour assister à des conférences sur le sujet, mais pour échanger leurs dernières trouvailles également.

Aussi, la page Facebook du site On magasine compte plus de 1300 membres qui discutent chaque jour des meilleures aubaines dénichées, des coupons trouvés et de l'impact du couponnage dans leur vie.

Régulièrement des rencontres entre couponneux ont lieu aux quatre coins du Québec où les adeptes s'échangent des coupons entre eux et discutent des meilleures stratégies à adopter pour récolter le maximum d'économies.

Cours

 
Cours récents
Symbole Prix Changer % Var. 
Les derniers symboles vus seront automatiquement affichés ici si vous entrez un symbole dans « Entrer symbole/entreprise » au bas de ce module.
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur pour voir les plus récents cours.
 
Ouvrir une session pour afficher les cours dans vos portefeuilles.